Dossier

Qu'est ce qu'un fonds solidaire ?

Publié le 18/10/2013

Catégorie : Gestion

Depuis la loi LME de 2008, les entreprises ont l'obligation de proposer un fonds solidaire à leurs salariés, dans le cadre de leur plan d'épargne entreprise (PEE). Le rôle de ces fonds est de financer des structures solidaires investies dans des missions d'amélioration du bien-être social, tout en assurant à l'épargnant la recherche d'une performance financière. Sylvie de Pange, direction commerciale de CM-CIC Épargne Salariale, explique le fonctionnement de ces fonds.

Question 1 : Sylvie de Pange, on confond souvent les fonds solidaires et les fonds ISR. Quelle est la différence entre ces deux fonds ?

SDP : Le fonds solidaire répond à une obligation légale, qui est que dans tout plan d'entreprise, il doit être proposé aux salariés de l'entreprise un fonds solidaire. Ce qui distingue ce fonds solidaire, c'est que 10% de son actif est obligatoirement investi dans des structures solidaires, et n'est pas structure solidaire qui veut, puisqu'une structure est définie solidaire par arrêté préfectoral. La plus connue d'entre elles, c'est Emmaüs.

Question 2 : Quelle est la spécificité des fonds solidaires que vous proposez ?

SDP : Notre spécificité, elle réside en deux points : la première, c'est sur le choix des structures solidaires dans lesquelles on investit. Et les structures solidaires sélectionnées chez nous, ce sont des structures qui favorisent la réinsertion par l'emploi, par le logement, par le micro-crédit. Je prends par exemple le logement : via Habitat et Humanisme, qui est une structure solidaire lyonnaise qui commence à être assez connue. La réinsertion par l'emploi, c'est par exemple France Initiative qui aide les entreprises en faisant des prêts d'honneur à de nouveaux entrepreneurs qui sont d'anciens chômeurs.

Question 3 : Et en matière de performance, comment se positionnent ces fonds ?

SDP : Ces fonds sont tout à fait performants et compétitifs par rapport aux autres, grâce aux 90% restants de l'actif du fonds. 10% sont investis sur des structures solidaires. Ces structures solidaires, nous investissons sous la forme de prêts que nous leur accordons. Par contre, les 90% restants sont placés sur des produits dynamisants.

Question 4 : Est-ce une démarche qui consiste à humaniser ces placements ?

SDP : Ce type d'investissement permet au salarié d'humaniser son placement par le biais de l'investissement dans les structures solidaires, tout en optimisant financièrement son épargne.